Réflexions sur l’idée de société (post-)séculière

Alexandre Dupeyrix

Resumen


Cet article propose d’examiner la manière dont Charles Taylor et Jürgen Habermas ont intégré dans leurs publications récentes portant sur la question religieuse les résultats produits ces dernières décennies par la sociologie de la religion. Les réflexions tournent principalement autour des concepts de « séculier » et « postséculier » et de la compréhension de ce qu’est (approche sociologique) et de ce que devrait être (approche de philosophie politique normative) une société démocratique sécularisée. La première partie de cet article est consacrée à l’exposé des thèses présentées par Taylor dans L’Age séculier (Taylor 2007) ; la seconde partie, qui reprend les analyses de Habermas, s’intéresse plus spécifiquement aux possibilités et aux limites d’une inclusion des citoyens croyants et des thématiques religieuses dans la sphère publique.

Palabras clave


sécularisation – société postséculière - sociologie de la religion – laïcité – coopération citoyens croyants et non croyants – sphère publique

Texto completo:

PDF


DOI: https://doi.org/10.5281/zenodo.164004

Enlaces refback

  • No hay ningún enlace refback.
Utilizamos cookies propias y de terceros para realizar análisis de uso y de medición de nuestra web para mejorar nuestros servicios. Si continua navegando, consideramos que acepta su uso.


Creative Commons by-nc 3.0 Logo

ISSN: 2386-7655

URL: http://con-textoskantianos.net

DOAJ LogoErih Plus LogoCitefactor logoredib Logo
LatIndex LogoISOC Logo MIAR Logo
SHERPA/RoMEO Logo
MLA LogoZenodo Logo
ESCI LogoEBSCO LOGOWeb of Sciencescopus logo