Science et philosophie dans le « poème inachevé sur l’éternité » d’Albrecht von Haller et sa reprise dans la philosophie de Kant

Jean Seidengart

Resumen


Cet article se fixe un double objectif. Tout d’abord, il se propose d’analyser comment Albrecht von Haller s’est efforcé d’allier science et philosophie dans son célèbre « poème inachevé sur l’éternité » (1736). Ensuite, il tente d’élucider comment ce même poème inspira des considérations cosmologiques à Kant dans sa Théorie du ciel (1755) tout en lui fournissant un modèle exemplaire de « poésie sublime » dont il analysa les ressorts jusque dans ses derniers écrits en se tournant vers l’esprit qui la produit ou qui s’en inspire


Palabras clave


Infinité; temps et éternité; cosmologie; sublime

Texto completo:

PDF

Enlaces refback

  • No hay ningún enlace refback.
Utilizamos cookies propias y de terceros para realizar análisis de uso y de medición de nuestra web para mejorar nuestros servicios. Si continua navegando, consideramos que acepta su uso.


Creative Commons by-nc 3.0 Logo

ISSN: 2386-7655

URL: http://con-textoskantianos.net

DOAJ LogoErih Plus LogoCitefactor logoredib Logo
LatIndex LogoISOC Logo MIAR Logo
SHERPA/RoMEO Logo
MLA LogoZenodo Logo
ESCI LogoEBSCO LOGOWeb of Sciencescopus logo